la mer

15 avril 2007

la mer dans Non classé mer_002 la mer est le plus beau coin que l’on puisse connaitre. c’est un moment de détente en regardant la mer s’agiter.

mer-montagne dans Non classéc’est beau aussi un lac avec de belle montagne mais je préfère la mer.

blason de la corse

17 avril 2007

blason de la corse dans corse 150px-Blason_Corse

Cap Corse : le côté sauvage de l’île de Beauté

17 avril 2007

Si la Corse est une « montagne dans la mer », c’est sans aucun doute le Cap Corse, à l’extrémité nord de l’île, qui mérite le mieux cette appellation. A l’abri du Mont Stello, qui culmine à 1307 mètres d’altitude, ce bras de terre de 40 km de long pour 15 km de large est une des régions les plus sauvages de toute l’île de Beauté.

La nature et le patrimoine préservés du Cap Corse sont les fruits du relief mais aussi d’une histoire tourmentée. Les Cap Corsins ont souvent dû se protéger contre les invasions. Sous la domination génoise, du XIIIème au XVIIIème siècles, les attaques barbaresques terrorisent les côtes insulaires. Les autorités construisent alors les fameuses tours génoises, qui alertent la population à l’approche des navires hostiles. Symboles fort de la région, il en reste aujourd’hui plus de vingt dans tout le Cap Corse.

Outre les tours génoises, le Cap Corse offre de nombreuses possibilité de visites et d’activités. Sur la côte ou en montagne, voici une liste des principaux centres d’intérêt qui vous aidera à préparer votre séjour.

Nonza : le village de Nonza, magnifique nid d’aigle au dessus de la Méditerrannée, est l’un des plus beaux villages de Corse. Visitez sa tour édifiée en 1757, son église Sainte-Julie et profitez de sa superbe plage de galets noirs.

Centuri-port : ce charmant village est magnifiquement situé dans un paysage côtier éblouissant. La vie y suit paisiblement son cours autour du petit port de pêche. Idéal pour le « farniente », les repas aux terrasses des agréables restaurants et les balades en zodiac.

La côte septentrionale : c’est la portion de littoral la plus sauvage de tout le Cap Corse. Recouverte d’un maquis foisonnant et ponctuée de belles plages désertes tout au long de l’année, elle facilement accessible depuis Centuri ou le port de macinaggio. Il n’y a que deux minuscules villages : Tollare et Barcaggio. Pour les amateurs de calme…

La tour de Sénèque : au dessus du col de Sainte-Lucie, à près de 600 mètres d’altitude, la tour de Sénèque offre l’un des plus beau panorama de l’île. La légende veut que le philosophe qui lui a donné son nom y ait séjourné. C’est le point de départ de nombreuses randonnées.

Les circuits de montagne : avec un tel relief et de tels paysages, le Cap Corse se prête idéalement à la randonnée. La région dispose d’excellents circuits autour des villages de Luri, Petracurbarra, Olcani et Olmeta di Capo Corso.

Lire la suite de l’article »

corse du sud

17 avril 2007

La Corse-du-Sud (2A) est un département français formé de la partie méridionale de l’île de Corse. Voir l’Encyclopédie de la Corse (editions-Dumane) pour plus de détails.

Histoire

Article détaillé : Histoire de la Corse-du-Sud

La Corse-du-Sud a été formée par division de la Corse le 1er janvier 1976, en application de la loi du 15 mai 1975. Ses limites correspondent à celles de l’ancien département du Liamone, qui exista de 1793 à 1811.

Le 6 février 1998, assassinat à Ajaccio du préfet Claude Érignac.

Géographie

Article détaillé : Géographie de la Corse-du-Sud

La Corse-du-Sud fait partie de la collectivité territoriale de Corse. Elle est limitrophe du département de la Haute-Corse, et baignée par la Méditerranée.

corse du sud dans corse 00412622

Ajaccio

17 avril 2007

Ajaccio (Aiacciu en langue corse) est une commune française, située dans le département de la Corse-du-Sud et la région Corse. Les habitants d’Ajaccio sont appelés les Ajacciens.

Géographie [modifier]

Ajaccio est une ville de France, chef-lieu du département de Corse-du-Sud (2A) sur la côte ouest de la Corse, au fond du golfe d’Ajaccio. La commune en elle-même s’étend sur la rive nord du golfe, entre la Gravona et les Îles Sanguinaires (incluses). De nombreuses plages et criques bordent son territoire dont la partie Ouest est particulièrement accidentée (point culminant: 790 mètres).

Histoire [modifier]

Plusieurs hypothèses ont été émises quant à l’étymologie du nom Ajaccio. Parmi celles-ci, la plus prestigieuse prétend que la ville aurait été fondée par le héros grec légendaire Ajax qui lui aurait donné son nom. D’autres explications sont cependant bien plus réalistes. Par exemple, le nom Ajaccio pourrait être apparenté au toscan agghiacciu (enclos à brebis). Une autre explication, étayée par des sources byzantinnes voisines de l’an 600 nomment la ville Agiation, suggérant une origine grecque du mot, agathè pouvant signifier « bonne fortune ou « bon mouillage » (racine également à l’origine du nom de la ville d’Agde).

La ville n’est pas mentionnée par le géographe grec Ptolémée d’Alexandrie au IIe siècle après Jésus Christ, malgré la présence d’une localité nommée Ourkinion dans la Cinarca voisine. Or c’est vraisemblablement à cette époque que la ville d’Ajaccio connut son premier développement. En cette période de prospérité au sein du bassin méditerranéen (la pax romana), le besoin d’un véritable port à même d’accueillir de grands bâtiments à l’aval des différentes vallées qui aboutissent dans le golfe se fit probablement sentir (d’importantes découvertes archéologiques sous-marines récentes d’embarcations romaines tendent à le confirmer). D’autres fouilles menées récemment ont permit la découverte d’importants vestiges paléochrétiens de nature à considérablement réévaluer à la hausse la taille de l’agglomération ajaccienne dans la deuxième partie de l’Antiquité et au début du Moyen Âge. La ville était en tous cas suffisamment notable pour être déjà le siège d’un diocèse, mentionné par le pape Grégoire le Grand en 591. La cité était alors située plus au nord que l’emplacement choisi plus tard par les génois, à l’emplacement des quartiers actuels de Castel Vecchio et Sainte-Lucie.

Lire la suite de l’article »

haute-corse

17 avril 2007

La Haute-Corse (2B) est un département formé de la partie septentrionale de l’île de Corse.

Histoire [modifier]

Article de fond : Histoire de la Haute-Corse

La Haute-Corse a été formée par division de la Corse le 1er janvier 1976, en application de la loi du 15 mai 1975. Ses limites correspondent à celles de l’ancien département du Golo, qui exista de 1793 à 1811.

Géographie [modifier]

Article de fond : Géographie de la Haute-Corse

La Haute-Corse fait partie de la collectivité territoriale de Corse. Sur l’île, elle est limitrophe de la Corse-du-Sud, et est baignée à l’est par la Mer Tyrrhénienne et à l’ouest par la Mer méditerranée.

haute-corse dans corse Citadelle-Calvi-Haute-Corse

la corse

17 avril 2007

La Corse est une île en mer Méditerranée et une collectivité territoriale, composée de deux départements français.

Elle est officiellement rattachée à la France depuis 1768 et fait partie de la métropole. Corse est son nom officiel. Son nom corse est Corsica.

Géographie [modifier]

Photosatellite de la Corse (NASA)

la corse dans Non classé magnify-clip

Photosatellite de la Corse (NASA)

Article détaillé : Géographie de la Corse.

Les montagnes corses

magnify-clip dans Non classé

Les montagnes corses

La Corse est une terre de contrastes, véritable « montagne dans la mer » – Le Monte Cinto culmine à 2706 mètres – l’île (avec plus de 1000 km de côtes) forme un château d’eau douce dans la Méditerranée; elle est située à 200 km environ au sud-est de la Côte d’Azur, à l’ouest de la Toscane dont elle est proche et au nord de la Sardaigne. Plutôt boisée et montagnarde, la côte sud est formée de hautes falaises (Bonifacio).

La Corse se situe avec la Sardaigne sur une micro plaque continentale séparée de celle de la France ou de l’Italie appelée bloc corso-sarde.

Les Grecs avaient baptisé cette île de la mer Méditerranée « Kallisté » : la plus belle. Aujourd’hui, la Corse est connue sous le nom « d’île de Beauté » et ses paysages époustouflants séduisent à coup sûr les visiteurs. Grâce à ses mille kilomètres de côtes, dont environ 300 de sable fin, la Corse est un endroit rêvé pour les plaisanciers, les plongeurs et autres amoureux de la grande bleue. Mais, la Corse est également une montagne dans la mer. D’ailleurs, au début du XXe siècle, certains l’avaient surnommée l’île verte, pour la différencier des autres îles méditerranéennes beaucoup plus arides. En effet, la Corse, malgré sa position méridionale et un ensoleillement sans pareil, est une île verdoyante.

cv_mag

Gwen stéfany

17 avril 2007

Image de prévisualisation YouTube

pink : Who Knew

17 avril 2007

Image de prévisualisation YouTube

pink : U+UR – Hand

17 avril 2007

Image de prévisualisation YouTube

blason de bordeaux

17 avril 2007

Blason ville fr Bordeaux.png

12345...16